Ouvrir la recherche
Actualité

Cérémonie d'hommage aux victimes et sinistrés de la rue deTrévise - Dimanche 12 janvier

Mise à jour le 08/01/2020
Ce dimanche 12 janvier s'est déroulée une

Cérémonie en hommage

aux victimes et sinistrés de la rue de Trévise

à l'invitation de l'association Trévise Ensemble.
A cette occasion l’exposition "derrière les palissades" a été dévoilée.

Discours de Delphine Bürkli, Maire du 9e arrondissement de Paris

Chère Présidente, chère Dominique,
Chers habitants de la rue de trévise, du quartier du Faubourg Montmartre et de l’ensemble du 9e,
Chers employés des hôtels Ibis et mercure et leurs proches,
Cette cérémonie, vous la souhaitiez. Nous en avions tous besoin pour nous retrouver ici. Pour ne jamais oublier.
Cette cérémonie est à votre image : digne, humaine, bienveillante mais aussi combattive et porteuse d’espoir.
Le drame de la rue de Trévise depuis le 12 janvier dernier, c’est celle d’un collectif tendu vers un seul objectif : reconstruire.
Re-construire vos vies, re-construire vos corps, re-construire vos immeubles, re-construire la vie de ce quartier meurtri.
Il s’agit avant tout de réparer les vivants.
Réparer les chairs broyées, déchiquetées, brûlées.
Réparer les âmes anéanties, traumatisées, obsédées, malmenées, révoltées, abattues.
Réparer les immeubles pulvérisés, la rue amputée.
Redonner des perspectives.
Voilà ce combat qui nous unit tous ici.
Vous avez voulu dire en images et en texte, à travers l’exposition « derrière les palissades », des clichés réalisés par le photographe Gilles Bretin, ce qu’est la réalité de vos vies aujourd’hui, un an après. Raconter l’indicible, dévoiler la brutalité de ces décombres, dans lesquels sont ensevelis vos souvenirs. Cette exposition témoigne d’un temps suspendu entre un passé douloureux qui n’en finit pas et un avenir qui peine à se frayer un chemin vers l’espoir.
«Ensemble» c’est votre mot de ralliement, celui qu’Arthur Simony a inscrit à l’infini sur cette palissade pour créer une passerelle invisible entre cet espace interdit dissimulé des regards, où le temps s’est arrêté, et le reste de la rue qui reprend vie, tel un coeur brisé qui retrouverait un peu de joie de vivre.
Qui aurait pu imaginer ce samedi du 12 janvier au matin à 09:00, qu’une telle déflagration d'une violence inouïe à jamais gravées dans nos mémoires et dans celles de tous les Parisiens frappe notre quartier en plein coeur.
Je pense aux victimes, nos deux sapeurs-pompiers, Nathanaël Josselin et Simon Cartanaz, Adèle et Laura, deux innocentes fauchées par cette explosion.
Je pense aux 66 blessés dont 10 d’entre eux ont été grièvement atteints, et je n'oublie pas toutes ces familles et leurs enfants choqués et sauvés pour certains in extremis, par les pompiers. Ce matin du 12 janvier, je suis rue de Trévise et je revois ces images tel un chaos indescriptible, qui continue à me hanter.
Je reste marquée aussi par cet énorme élan de solidarité et de générosité des habitants de l’arrondissement qui s'est mis en place ici même et à la mairie. Je ne l’oublierai jamais.
En ces instants de deuil, en ces instants où la vie bascule, les mots urgence et action ont revêtu pour moi une acuité particulière. Des minutes qui ont duré une vie tellement elles ont concentré l’impensable, l’inimaginable.
12 mois viennent de s’écouler. Il nous reste ces douloureux souvenirs et une tache immense nous attend. Je suis et serai à vos côtés pour continuer à mener la bataille administrative et juridique. Vous aider tout simplement à surmonter cette épreuve. Et j’espère, comme vous, de toutes mes forces, connaitre un jour la vérité sur ce drame.
Je pense à demain. J’imagine ce quartier définitivement rendu à la vie, avec ses façades, ses commerces, ses cafés, ses habitants, ses rires.
Un jour, avec le temps, peu à peu les douleurs vont s’estomper. Le soleil brillera de nouveau, mais il restera toujours au fond de nous, ceux qui ont vécu cette tragédie, un petit fil invisible qui jamais ne pourra se rompre.
Merci à vous d’être ici.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.