Ouvrir la recherche
Actualité

Nouvelle place Pigalle - Choisissez votre projet

Mise à jour le 16/12/2020
Le projet d’aménagement de la place Pigalle, engagement de la Maire Delphine Bürkli, sera mis en oeuvre dès 2021. Et comme pour chaque nouvel aménagement piloté par la Mairie du 9e, une phase de concertation et de co-construction est proposée aux habitants.
L’objectif ? Revaloriser cet espace et en premier lieu, sa fontaine qui sera restaurée, le végétaliser et donner plus de place aux piétons.
La place Pigalle, véritable porte d’entrée emblématique du 9e, dont le précédent aménagement avait fait une large place à la minéralisation il y a 16 ans, devrait ainsi retrouver toute sa superbe patrimoniale tout en devenant un nouvel îlot de verdure.
Afin de parvenir à un aménagement harmonieux, la Maire du 9e a demandé à Île-de-France Mobilités (IDFM), d’étudier le déplacement du terminus de la ligne 30, aujourd'hui situé sur la place, un peu plus à l’est, au niveau de la zone de stationnement autocars et deux-roues motorisés au 45 boulevard de Rochechouart, derrière le lycée Jacques Decour.
Ce déplacement permettrait de récupérer de l'espace, d’améliorer et de sécuriser les déplacements piétons tout en ne dégradant pas l’exploitation de la ligne. Un arrêt Pigalle serait maintenu.
Un comité de suivi de mise en place du projet a également été constitué autour de Delphine Bürkli et de Sébastien Dulermo, son premier adjoint, composé des conseils de quartier, d’historiens et d’acteurs économiques. Dans le même temps, contact a été pris également avec la copropriété de l’avenue Frochot afin qu’un mur peint soit réalisé côté place, en lieu et place du portail donnant sur l'avenue Frochot.
Vous pouvez faire part de vos avis, jusqu'au 20 janvier, en répondant à la consultation ci-dessous?

Place Pigalle - Un peu d'histoire
L'architecte Davioud a aménagé la place avec une fontaine en 1862. L’emplacement était nommé auparavant place de la barrière Montmartre et ne prit le nom du célèbre sculpteur Jean-Baptiste Pigalle qu’en 1864, en référence à la rue avoisinante.

Le bétail se rendant à l’abattoir de Montmartre (Bd de Rochechouart) s'arrêtait là pour s’abreuver. La fontaine était aussi utilisée par les lavandières. Un peu plus tard, s'est tenu, et ce, jusqu’en 1910, chaque lundi, le “Marché aux modèles” où les femmes étaient recrutées par les peintres, sculpteurs et photographes.

Un phalanstère artistique avec ses ateliers est créé au n°11 côtoyant les cafés “la Nouvelle Athènes”, “l’Abbaye de Thélème” et le “Rat Mort” fréquentés par Zola, Maupassant, Huysmans, Mallarmé ou Jules Vallès et des personnalités politiques comme Gambetta ou Clémenceau. Dans les années 1870, les peintres de la période impressionniste et post-impressionniste puis, les Nabis, les fauvistes s’y retrouvèrent. Dans les années trente, avec en fond sonore le Jazz, qui a fait son apparition pour la 1re fois en France dans ce quartier en 1920, Pigalle a vu fleurir ses bars, cercles de jeux, bars à hôtesses et cabarets.